mardi 16 novembre 2010

Manuela Cavaco

1 commentaire:

  1. Quelle beauté immense, quelle voix quelle présence
    Didier

    RépondreSupprimer